Les rêgles de base

LES REGLES DE BASE

Lors de la création d’un jardin japonais, rien n’est laissé au hasard, certains principes sont incontournables.

La mousse

Un jardin japonais est composé de mousse, pas d’herbe. Les conditions climatiques ne vous permettent pas d’en faire pousser ? Alors, posez des substituts comme le Soleirolia soleirolii (l’helxine ou tapis japonais), la Selaginella Kraussiana (sélaginelle), ou encore la Sagina subulata.

L’asymétrie

Cette technique permet d’éviter qu’un objet déséquilibre votre composition. Ainsi, un élément de grande taille sera toujours accompagné de plantes ou de pierres disposés en triangle.

Note : Le triangle représente la trinité bouddhiste.

Les rochers

Ils sont incontournables dans le jardin japonais. L’expert les choisira en fonction de leur taille, de leur forme, de leur couleur et de leur texture. Généralement, les rochers sont placés par 3, 5 ou 7.

Trois types de pierre sont utilisés :
• Les roches sédimentaires lisses et arrondies sont placées au bord des points d’eau.
• Les roches magmatiques ont un aspect brut et représentent les montagnes.
• Les roches métamorphiques sont utilisées pour créer les chutes d’eau car elles sont très résistantes.

Les points d’eau

Dans la création d’un jardin japonais, l’eau a un rôle purificateur. En fonction des dimensions, l’eau sera présente sous forme de mare, de rivière ou de chute. Si vous avez la chance de créer un grand jardin, n’oubliez pas de placer des carpes Koï dans la mare.

A retenir : Il n’y a jamais de fontaine dans un jardin japonais authentique.

Le sable ou le gravier

Les espaces réalisés en sable ou en gravier servent à dessiner des symboles et des motifs. Cela donne du relief au jardin et apporte du contraste par rapport à l’utilisation statique de rochers.

Les éléments décoratifs

Outre les plantes, les arbres et les rochers, on peut également retrouver des lanternes, des pagodes et des statues dans un jardin japonais.

Les lanternes se retrouvent principalement dans les jardins de thé (voir ci-après). Elles ont un double emploi, décorer le jour et éclairer la nuit. Généralement réalisées en pierre, il est possible de trouver des lanternes en bronze.

Les plantes

L’emplacement des plantes a un rôle important dans la composition du jardin japonais...
La base du jardin sera constituée de bambou ou de plantes vertes.

Pour le fond, des plantes comme la glycine ou le laurier seront utilisées. Il est également très courant de retrouver le lotus sacré ou le pin qui ont d’importantes significations religieuses.

En ce qui concerne les bordures, les fougères ou les cognassiers du japon correspondent parfaitement. N’oubliez pas quelques plantes dans les points d’eau.

A savoir : Il n’y a jamais de parterre fleuri. Les plantes choisies fleurissent en diverses périodes de l’année, mais elles ne sont jamais placées dans le but de créer un tapis coloré.

Les arbres

Les arbres sont taillés et ont toujours des formes bien nettes. Par contre, ils ne sont jamais droits. L’inclinaison permet de créer des jeux d’ombre et de lumière dans tout le jardin. Les arbres les plus utilisés sont le camélia, l’azalée, le saule, le cèdre et le pin.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :